Vous êtes ici : > La caution d’un nouveau logement

La caution d’un nouveau logement

Engager dans un nouveau logement implique, si vous êtes locataire, le versement d’une caution. C’est une somme importante à avancer, alors que votre ancienne caution (si vous étiez déjà locataire) ne vous sera pas restituée avant un mois. Comment gérer cette période si particulière ?

Le budget du déménagement, des dépenses multiples à anticiper et à gérer

Déménager représente un budget conséquent. Pour le maitriser, vous pouvez commencer par vouloir organiser vous-même le déménagement en lui-même. Cela vous évitera de faire appel à une entreprise de déménagement. Cela demande des efforts bien évidemment et une longue et rigoureuse préparation. Mais en utilisant notre comparateur de location utilitaire, vous vous assurez de réaliser de substantielles économies et ainsi répondre à votre objectif originel. Mais les dépenses engendrées par le déménagement ne se résument pas à cette location d’un camion ou d’une camionnette. En effet, vous devrez penser à la fermeture de tous vos compteurs, comme l’eau, le gaz ou encore l’électricité. Dans le même temps, il vous faudra ouvrir de nouvelles lignes pour votre nouveau domicile. Ces changements représentent des frais, même si parfois cette nécessité de changer les contrats peut être l’occasion de faire jouer la concurrence et de réaliser des économies, qui au final, ne seront pas négligeables. Il vous faudra aussi acheter de nouveaux meubles ou faire en sorte de décorer votre nouveau logement à votre image, ce qui engendre là encore des frais, que vous devez budgéter. Enfin, si vous êtes locataire, le problème des cautions se posera à un moment ou à un autre.

Les cautions, une dépense importante à prévoir pour votre prochain déménagement

Appelée également dépôt de garantie, la caution est prévue dans tous les contrats de location. Elle représente la somme versée par le locataire au propriétaire en prévision d’éventuelles réparations, issues des dégradations que vous pourriez commettre. Or quand vous déménagez vous avez toujours votre ancienne caution (celle que vous avez versée au bailleur du logement que vous occupez aujourd’hui) indisponible, puisqu’elle est entre les mains du propriétaire. En revanche, à la signature du contrat de location de votre nouveau logement, il vous faudra verser la caution correspondant à ce dernier, ce qui constitue le plus souvent un mois de loyer supplémentaire. Cette somme, ajoutée à toutes les autres dépenses induites par le déménagement, peut être un frein à ce changement de vie. En effet, dans la quasi-totalité des cas, vous devrez verser votre nouvelle caution avant même d’avoir récupéré l’ancienne.
L’état des lieux, la base sur laquelle gérer votre caution

C’est l’état des lieux, qui servira de base pour tous les conflits relatifs à votre caution. Même si vous pouvez ne pas y prêter d’importance, l’état des lieux d’entrée est essentiel, puisque c’est sur la base de ce dernier, que votre propriétaire pourra éventuellement prélever une somme de la caution afin de couvrir les frais qui vous sont imputables. Tout prélèvement sur la caution doit être justifié par le propriétaire, qui a un mois pour vous restituer les sommes dues.
Pour votre déménagement, les salariés comme les fonctionnaires peuvent prétendre à une aide pour payer la caution de leur nouveau logement. Même si les règles peuvent être différentes selon les organismes collecteurs, cette aide consistera en une avance de la caution nécessaire à la signature du contrat. Cette avance est remboursable sans frais et sans intérêt ce qui constitue une aubaine si vous devez déménager. En effet, la restitution de votre ancienne caution vous permettra de rembourser cette avance et ainsi de solder le dossier financier de l’entrée dans votre nouveau logement. D’autres aides existent aussi pour les demandeurs d’emplois.